Chevêche d'Athéna

Chouette Cheveche-comp9

 

Pourquoi un Plan Régional d'Actions (2011-2015) ?

Suite à la publication de l'Avifaune prioritaire en 2008, qui classe la Chevêche d'Athéna en déclin, un PRA a été rédigé par la LPO Sarthe et Mayenne Nature Environnement en concertation et avec la participation des membres de différentes associations de protection de la nature des Pays de la Loire.

Le Groupe Ornithologique des Avaloirs mène également des actions en faveur de la chouette d'Athéna sur leur territoire.

Pour en savoir plus sur la Chevêche d'Athéna et connaître ses causes de mortalité, rendez-vous en bas de page.

 

 La Chevêche d'Athéna en Mayenne

La Mayenne enregistre la meilleure densité de la région Pays de la Loire avec une densité moyenne de 0,54 mâles chanteurs au km² (entre 1997 et 2007). La population a été estimé à 2400 mâles chanteurs au début des années 2000.

Malgré cela, un certain nombre de menaces existent dans notre département et il est important d'agir maintenant.

 

Les actions menées par MNE au niveau du département de la Mayenne :

  • Pose de 40 nichoirs à l'Huisserie

Construits par les élèves du lycée Rochefeuille de Mayenne, 40 nichoirs ont été posé en mars 2012 dans la commune de l'Huisserie où les populations de mâles chanteurs sont relativement bien connues et suivies depuis des années.

Pose nichoir Cheveche

  • Obstruction de poteaux métalliques creux, action déjà menée dans les années 1990 par MNE.
 LOGO MNE

      Ce projet a été financé par MNE sur ses fonds propres grâce à de généreux donateurs
avec le concours de nombreux bénévoles.

 

Descriptif de la Chevêche d'Athéna

La Chevêche d'Athéna est un des rapaces nocturnes les plus petits de France avec une hauteur moyenne de 20 cm.
De couleur brun roux, elle est ponctuée de tâches crèmes à l'exception de sa gorge. L'espérance de vie dépasse rarement 12 ans en milieu sauvage.

  • Alimentation

Les rongeurs, oiseaux, insectes, lombrics et amphibiens sont les principaux composants du régime alimentaire de la Chevêche d'Athéna. Les parties non comestibles de ses proies (os, poils...) sont rejetées sous forme de pelotes de quelques centimètres appelées également « pelote de réjection ».

  • Habitat

La Chevêche d'Athéna recherche ses habitats en fonction de trois critères : la présence de ressources alimentaires, la présence de cavités, arbres ou bâtiments, pour sa reproduction et nidification et un climat peu rigoureux en hiver.

Un habitat idéal : zones de pâturages ou de prairies avec la présence de cavités (arbres têtards, vieux bâtis...) ainsi qu'une agriculture environnante non intensive permettant le développement des proies .

  • Reproduction

La phase de reproduction a lieu dès le mois de février et se concrétise par la ponte de deux à cinq oeufs en avril/mai (voir jusqu'à début juin) après une couvaison d'environ 28 jours où le mâle assurera la chasse et le nourrissage.

Les jeunes seront autonomes dès la cinquième semaine et pourront s'accoupler à la prochaine saison de reproduction.


Pour en savoir plus, téléchargez l'entretien de Ouest France avec Claire Chatagnon, chargée d'études à MNE.

 

 Causes de mortalité de la Chevêche d'Athéna

  • Disparition des haies et du bocage

Le remembrement (regroupement de plusieurs parcelles en un terrain de plus grande taille) effectué dans les années 1970 en France a considérablement impacté la population de la chouette chevêche pour plusieurs raisons :

1. Réduction de proies en terme d'effectifs et de diversité
2. Réduction du nombre de cavités où elle niche

  • Véhicules : collisions et nuisances sonores

Une des causes principales de mortalité, les collisions routières concernent essentiellement les jeunes  au cours des quelques mois suivant leur envol.
Par ailleurs le bruit généré par les automobiles gênent considérablement la chouette chevêche dans l'émission de ces cris territoriaux, d'alarme ou dans ses actions de chasse.

  • Poteaux téléphoniques creux

Il peut arriver qu'une chouette chevêche, en recherche de cavités, s'introduise dans des poteaux téléphoniques creux où elle reste bloquée et meurt.

  • Rénovation des bâtiments

Des cavités enclins à la reproduction de la Chevêche d'Athéna ont disparu suite à la rénovation de vieux bâtis.

  • Abreuvoirs et petites piscines

La noyade des jeunes Chevêche d'Athéna dans les abreuvoirs à bestiaux et petites piscinces constitue une cause de mortalité importante.

 
mayenne droite

Soutenez l'association en devenant adhérent !

je m'inscris