Lycopode inondé

 

Lycopodiella inundata macro Captage Villaine Juhel 19avr04

 

Pourquoi un Plan Régional de Conservation (2014-2016) ?

Le Lycopode inondé subit une régression généralisée sur l'ensemble de son aire de répartition.

En Pays de la Loire, 60% des stations ont disparu en moins de 150 ans.

Aujourd'hui en Mayenne, on dénombre seulement deux stations, contre 20 avant 1980.


Les actions prévues par MNE au niveau du département

  •  Station du Ribay
    • Mettre en œuvre la déclinaison départementale du plan de conservation rédigée par le Conservatoire Botanique National de Brest, antenne Pays de la Loire,
    • Poursuivre des contacts avec l'exploitant afin de tenter de concilier activité économique et sauvegarde de la population de lycopode,
    • Suivre de l'évolution de la végétation et préserver un environnement ouvert et pionnier afin de permettre le maintien et le développement de la population,
    • Mettre en place d'un suivi de la population de lycopode.
  • Station des Egoutelles, Villepail
    • Coordonner le suivi de la population de lycopode inondé en partenariat avec le CPIE Mayenne Bas-Maine,
    • Mettre en œuvre une typologie précise des groupements végétaux et selon le protocole de suivi de l'évolution de la végétation,
    • Intégrer la prise en compte du lycopode inondé dans le plan de gestion de la Réserve Naturelle Régionale.
  • Station de la lande humide, Villepail
    • Poursuivre le partenariat de MNE avec le Conseil départemental 53,
    • Poursuivre le suivi de la population de lycopode,
    • Réaliser des décapages dans des secteurs proches de la station actuelle afin de créer des milieux favorables à l'extension de la station qui est de taille très réduite et qui a peu de possibilités d'extension,
    • Maintenir les strates herbacées en lumière (contrôle de l'envahissement par les ligneux, coupe ponctuelle d'arbres et arbustes).

 

Lycopodiella inudata Captage Villaine Juhel 19avr04

 CR PDL   Ce projet bénéficie du soutien financier du Conseil Régional
et de la Fondation de France.  
Fondation de France    
   

Descriptif du Lycopode inondé


Le lycopode inondé (Lycopodiella inundata (L.) Holub.), encore appelée lycopode des tourbières est une plante herbacée appartenant à la famille des Lycopodiacées et s'apparentant aux fougères. C'est une plante pionnière, c'est à dire une plante capable de coloniser au début du processus d'installation de la végétation des milieux oligotrophes comme les tourbières, les sols minéraux, très acide et très humide.

L'espèce est constituée d'une tige rampante courte de 5 à 15 cm, parfois ramifiée d'une tige fructifère. La tige rampante adhère fortement au sol grâce à ses racines adventives. Les feuilles sont vert tendre, petites (4 à 6 mm) entières, lancéolées, ascendantes et ne comportent qu'une nervation simple.

Causes de disparition du Lycopode inondé

  • Disparition des milieux

Les tourbières sont parfois mises en culture telles les Cruaux à Désertines ou subissant une évolution conduisant à la fermeture du milieu comme les Landes de la Croix Bataille à Laval.

  • Modification des milieux (assèchement, eutrophisation, drainage...)

L'eutrophisation quasi-généralisée des eaux de la région, le drainage des zones humides et l'arrêt de l'exploitation agro-pastorale des landes sont des facteurs qui ont considérablement réduit les surfaces nues et les habitats susceptibles d'accueillir le lycopode inondé.


Source : THOMASSIN G., Plan de Conservation en faveur du lycopode inondé (Lycopodiella inundata (L.) Holub.) en région Pays de la Loire (Sarthe exceptée), 2006, Conservatoire Botanique National de Brest, 47p

 

 
mayenne droite

Soutenez l'association en devenant adhérent !

je m'inscris