Tulipe sauvage

TULIPE Sauvage-comp1

 

Pourquoi un Plan Régional de Conservation ?

MNE a décliné au niveau du département le plan régional de conservation (2011-2013).
La Tulipe sauvage se fait de plus en plus rare dans la région Pays de la Loire. Avant 1930, on comptait plusieurs stations de cette espèce en Mayenne. A présent il reste seulement deux stations (situées à Saint- Denis-d'Anjou).

Carte de répartition de la Tulipe sauvage en région Pays de la Loire (2004).

Pour connaître le cycle de vie de la tulipe sauvage et ses causes de disparition, rendez-vous en bas de page.

Les actions menées par MNE au niveau du département de la Mayenne :

  • Prospection de zones susceptibles d'accueillir la Tulipe sauvage en 2011 , 2012 et 2013.
  • Définition d'éléments à intégrer dans une mesure agro-environnementale (MAE) à partir des pratiques sur les sites de Saint Denis d'Anjou selon trois constats :
    • Pratique de la fauche ou du pâture après le 15 mai,
    • Usage avec précaution de l'amendement,
    • Bannissement des désherbants.

 

CR PDL   Ce projet bénéficie du soutien financier du conseil Régional à hauteur de 50%.
La DREAL a apporté une aide comparable la première année du plan régional de conservation. 
DREAL PDL

 

Cycle de vie de la Tulipe sauvage

La Tulipe sauvage (tulipa sylvestris L. subsp. Sylvestris) appartient à la famille des Liliacées et est une plante vernale. Son optimum de floraison se situé entre le 1er et le 10 avril en Mayenne. Elle mesure 40 à 50 cm de haut mais cela dépend de son environnement. La floraison de la population est de l'ordre de 1 à 10 % seulement dans le département de la population totale.

 

Causes de disparition de la Tulipe sauvage en Pays de la Loire

  • Milieu de substitution

La Tulipe sauvage est originellement une espèce montagnarde qui a besoin d'une faible épaisseur de sol pour croître. Les vignes représentent pour elle un milieu de substitution.

  • L'arrêt du cavaillonnage et décavaillonnage dans les vignes

Le cavaillonnage consiste à recouvrir le pied de vigne à l'automne en tirant un trait de charrue. Cela protège le pied de vigne du froid. Le décavaillonnage est l'étalement de cette terre au printemps. Ce faisant, cette pratique culturale traditionnelle des vignes contribuait à détacher du bulbe, les dizaines de petites bulbilles qui se disséminaient alors entre les rangs. La reproduction végétative par production de bulbilles est le mode de dissémination principale de la tulipe sauvage qui possède une production de graines très faible, voir nulle.

  • L'usage des herbicides

Le désherbage chimique entraîne une disparition des plantes sur le rang de vigne dont la tulipe sauvage.

 
mayenne droite

Soutenez l'association en devenant adhérent !

je m'inscris